Élevage artificiel d’œufs de crevettes
       

Textes et images prétés par planetinverts


Par :Ryan Wood

Traduit par ABOUTA


J’ai tenté la naissance artificielle de bébés crevettes issus d’une femelle blue pearl décédée .C’est la deuxième fois que je tentais d’élever artificiellement les œufs d’une femelle gravide décédée.

Le premier essais fut avec de œufs de crevettes tiger.Il y a de cela quelques temps et cela s’avéra infructueux. J’avais placé les œufs de tiger dans un filet et suspendu celui-ci dans la cuve à tiger.
Malheureusement  les escargots se collèrent sur le filet et aspirèrent littéralement les œufs depuis l’extérieur comme vous vous pourriez le faire en mangeant des huîtres.
Cela date de plusieurs mois. Je n’ai heureusement pas eu a déplorer de perte de femelle grainée depuis lors (du moins je n’en n’ai pas vu).

Il y a quinze jours j’ai découvert une femelle de blue pearl gravide. Elle avait une vingtaine d’œufs sous le ventre. J’ignorais depuis combien de temps elle était grainée ni depuis combien de temps elle était morte. Je décidais alors de faire un autre essai .Cette fois ci je fis le choix d’un récipient plutôt qu’un filet. J’étais sceptique quand à l’utilisation de cette méthode en ce qui concerne le courant ainsi que pour la chute de température.
 Je tentais le coup quand même.
Je pris un récipient en plastique (celui sur la photo)que j’utilise fréquemment que pour l’eau d’aquarium, afin de m’assurer qu’il était vierge de tout agent chimique potentiellement contaminant. Les œufs de crevettes sont  extrêmement fragiles et je ne voulais pas prendre le risque qu’une contamination où autre influence extérieure n’abîme les œufs .Je remplis le récipient jusqu’au niveau que vous pouvez voir sur la photo.
Je décidais d’exécuter l’opération d’extraction des œufs au dessus du récipient rempli d’eau afin de ne point perdre d’œuf. Ainsi donc si un œuf était tombé il allait tout droit dans l’eau. Aussi en tentant de prendre un œuf avec les pinces à épiler que j’utilisais pendant l’extraction je n’avais plus qu’a tremper celles-ci dans l’eau et laisser les œufs s’en séparer.
Je sortis la femelle de la cuve avec une épuisette .Je l’attrapais par la tête à l’aide des pinces .Je pris beaucoup de soin à ne pas écraser les œufs en l’attrapant. Elle était très molle donc je dus être très délicat pour la tenir. Je savais que je devais extraire les œufs « abîmé »qui pouvaient empoisonner les œufs sains. Certains peuvent penser que les œufs d’une femelle grainée ne sont pas fermement attachés et qu’ils peuvent tomber à tout moment. Croyez moi ce n’est pas du tout le cas. Ils sont solidarisés par une sorte de substance  pâte /mucus/glue. Cette « glue » est aussi présente sous l’abdomen des femelles .Ce n’est pas tache facile que de prélever les œufs lorsqu’ils sont englués ensemble ainsi que collés au corps de la crevette.

Le récipient

 

 


J’ai du faire très attention pendant le prélèvement. Je ne pouvais pas toucher les œufs avec mes doigts à cause de leur acidité. Je dus être aussi précis lors du prélèvement ,être sur de ne point déchirer les tissus de la femelle durant l’opération. Si j’avais déchiré le corps de la femelle je n’aurais eu plus aucun endroit pour maintenir la crevette avec les pinces. Avec aucune prise pour maintenir la femelle il m’eut été presque impossible de séparer les œufs de la femelle.
En premier lieu j’ai assuré une ferme mais délicate emprise sur la crevette à l’aide des pinces à épiler et je me suis servi d’une cuillère en plastique pour retirer les œufs. Enlever les œufs fut très délicat. Vous devez enlevez les œufs doucement du corps de la crevette. La patience est la clef. Ensuite j’ai décidé de ne point   séparer individuellement chacun des œufs. Je les ai laissés dans le mucus dans lequel ils étaient tous reliés. J’ai juste voulu les sortir de la femelle.  En utilisant la cuillère j’ai doucement « pelés »les œufs du ventre et déposés dans l’eau  .
Après avoir sorti les œufs je pus déposer ceux-ci dans le récipient .Quelques œufs seulement restèrent dans le corps de la femelle et il aurait été impossible de les extraire avec les instruments en ma possession. Je mis de coté la carcasse et j’inspectais les œufs dans le récipient. Je retirai avec précaution les derniers vestiges du corps de la femelle. Tout ce qui fut conservé a été les œufs joints entre eux dans le mucus.
Des lors les œufs étaient isolés en sécurité dans le récipient  et j’allais dans l’inconnu.
Je parti sur une organisation simple…changement d’eau de 75% tout les trois jours avec l’eau de l’aquarium jusqu’au même niveau initial. Ainsi je me servais d’une seringue (photo) pour asperger les œufs avec l’eau du bac à crevettes . Asperger les œufs fut une manière de  rafraîchir  l’eau, nettoyer les œufs et oxygéner par la même occasion.

 

Les oeufs contenant les juvéniles

 

 

J’ai donc stocké le pot juste à côté de l’aquarium en tachant au mieux d’avoir les mêmes  conditions.   Je n’ai jamais pris la température de l’eau dans le récipient donc je ne l’ai jamais su. J’ai aussi placé un petit couvercle afin d’éviter que l’eau ne soit trop fraîche au contact de l’air. Je n’ai pas fermé hermétiquement le couvercle je l’ai juste posé en préservant une petite ouverture.

J’ai régulièrement  surveillé le récipient , changé l’eau, aspergé,senti et observé les œufs durant les 15 jours. L’eau sentait bizarre mais les œufs paraissaient ok. Je suppose que si l’eau sentait étrange cela venait du fait qu’elle était stagnante. Je comparais la coloration et l’aspect des œufs dans le récipient et sur les crevettes bleues pearl en vie qui étaient gravides dans la cuve. Je ne vis pas grande différence pour la coloration ni dans l’aspect aussi je continuais ainsi.

 

Une jeune crevette (en haut au centre)

Comme un jour j’allais changer l’eau (environ 15 jours plus tard)il y avait des petites crevettes !!! Je n’en croyais pas mes yeux ! Je fus ému. J’avais entendu que l'expérience avait réussi chez certains, mais je ne pensais pas y parvenir. Après analyse du processus il semble que le fait d'isoler les œufs, de les mettre dans de l’eau propre,ainsi que de leur porter de l’attention puissent mettre à la portée de tout le monde la réussite l’incubation artificielle des œufs.